LES BONS CHIFFRES?

    34

    Le ministre responsable de la Gaspésie défend la filière éolienne par rapport au coût estimé pour la production de ce type d’énergie.

    Gaétan Lelièvre a fait une sortie contre ceux qui estiment que l’énergie éolienne est plus dispendieuse que l’hydroélectricité et que par le fait même Hydro Québec doit augmenter ses tarifs.

    L’Institut économique de Montréal affirmait en juin dernier, suite aux annonces du gouvernement du Québec d’aller de l’avant avec un bloc de 800 mégawatts d’énergie éolienne, que chaque kilowattheure éolien coutait 14,4 cents, soit 2 fois et demie de plus que l’hydroélectricité.

    De passage en Gaspésie en août, le chef de la CAQ, François Legault, affirmait que les contribuables québécois allaient payer plus cher leur électricité afin de subventionner les emplois.

    Gaétan Lelièvre estime que les chiffres qui circulent sur les augmentations du compte d’électricité de la population québécoise en raison de la mise en place d’un autre bloc d’énergie éolienne sont nettement exagérés.

    Le ministre affirme aussi qu’en instaurant un prix plafond de 9,5 cents du kilowattheure, les coûts pour la future production d’énergie éolienne seront plus compétitifs.

    C’est 800 emplois en Gaspésie et dans la MRC de Matane qui dépendent de la filière éolienne.