LEGAULT RÉPLIQUE

    35

    François Legault réplique aux élus gaspésiens qui accusent la CAQ de manquer de vision envers le développement des régions.

    La Conférence régionale des élus a salué en juin dernier l’adoption du projet de loi 25 par l’Assemblée nationale pour permettre l’entente de gré à gré entre Hydro-Québec et la nation micmaque pour un parc éolien de 150 mégawatts.

    Cette entente a permis d’éviter le processus d’appel d’offres qui aurait repoussé la construction du parc et créé un ralentissement dans l’industrie éolienne après 2015.

    Cependant, la Coalition Avenir Québec a été le seul parti politique à refuser de voter pour ce projet de loi.

    Pour les élus de la Gaspésie, ce geste démontrait un manque de vison de la CAQ envers le développement des régions.

    François Legault affirme que le refus de voter pour cette entente de gré à gré était justifié.

    Le chef de la Coalition Avenir Québec accuse dans ce dossier les péquistes et libéraux de faire de la petite politique.

    Le projet de parc éolien de 150 mégawatts nécessitera des investissements de 330 millions de dollars et procura des retombées de l’ordre de 150 à 175 millions à la nation micmaque de la Gaspésie.