LA MARCHE DES PEUPLES POUR LA TERRE

    94

     

    PÉTROLE

    La Marche des peuples pour la terre souligne le combat de Ristigouche Sud-Est contre Gastem.

    La municipalité fait toujours face à une poursuite de 1,5 million de dollars de la pétrolière Gastem suite à son adoption de son règlement pour la protection de l’eau potable. La compagnie affirme que ce règlement a compromis les plans de forage qu’elle avait sur le territoire de la municipalité.

    La Marche des peuples pour la terre s’est amorcée il y a 6 jours à Amqui. Plus d’une trentaine de jeunes adultes font présentement le tour de la Gaspésie afin de démontrer leur appui aux micmacs dans leur cause contre Chaleur Terminal et son projet de terminal pétrolier à Belledune. Le groupe s’oppose aussi à l’exploitation des hydrocarbures en général et souhaite, avec ce genre d’initiative, devenir une caisse de résonnance pour les initiatives environnementales citoyennes.

    De passage à Ristigouche Sud-Est hier, le groupe a tenu à souligner le travail des élus de cette municipalité qui se tiennent debout devant une compagnie pétrolière, comme l’explique la porte-parole du groupe Jeanne Beauchamps :

     

    Le maire de la municipalité, François Boulay, s’est déclaré heureux de voir qu’un groupe de jeunes gens s’intéresse à la cause de l’eau potable :

    Les marcheurs poursuivent leur route qui s’arrêtera à Rimouski. Le prochain événement médiatique aura lieu à Port-Daniel où il sera question de la cimenterie.