LA COURSE AU GAZ LIQUÉFIÉ

    39

    Le gouvernement du Québec et l’entreprise Tugliq ne croient pas que le projet de gaz naturel de Bécancour va nuire à celui de Murdochville.

    En août dernier, l’entreprise Solt LNGaz a annoncé un investissement de 800 millions de dollars pour construire une usine de liquéfaction de gaz naturel à Bécancour et installer des réservoirs pour approvisionner la Cote-Nord.
    Tugliq, qui veut investir 500 millions en Gaspésie, vise aussi le marché de la Côte-Nord.

    Pour le ministre de l’Économique, de l’Innovation et de l’Exportation, Jacques Daoust,  les projets sont différents.

    Le vice-président de Tugliq, Laurent Abatialo, explique qu’il est plus avantageux d’utiliser le gaz de Pétrolia qui provient de Murdochville.

    L’entreprise Solt LNGaz devra s’approvisionner avec du gaz naturel provenant des États-Unis ou de l’Ouest canadien, ce qui sera plus couteux. Ce sont les coûts reliés à l’approvisionnement et au transport qui feront une différence.

    L’entreprise Tugliq devrait aussi annoncer dans les prochaines semaines l’endroit ou elle va installer sa plate forme de liquéfaction. Gaspé, Grande-Vallée et Cloridorme sont dans la course. Au moins 200 emplois sont en jeux.

    Journaliste: Richard O’Leary