JE PROTÈGE MON ÉCOLE PUBLIQUE

    166

    chaine

    Sur la photo: La chaîne humaine à l’École Notre-Dame-du-Sacré-Coeur de St-Majorique

    Des écoles de la Gaspésie ont créé ce matin des chaînes humaines dans le but de dénoncer les compressions du gouvernement Couillard dans le système scolaire.
    Du nombre, l’école Notre-Dame-du-Sacré-Cœur de St-Majorique et des institutions primaires et secondaires de Bonaventure, Cap-Chat et Ste-Anne-des-Monts.
    Du même coup, cette initiative avait pour but d’exiger un réinvestissement afin que l’éducation redevienne une priorité au Québec.
    Selon les organisateurs de cette manifestation pacifique, de nombreux élèves en difficulté seront privés de suivis adéquats à cause des coupes importantes en personnel spécialisé, comme le mentionne la porte-parole du mouvement, Pascale Grignon :


    Pour le mouvement « Je protège mon école publique », le gouvernement du Québec réduit de façon importante le soutien aux enseignants et dénonce l’augmentation du nombre d’élèves par groupe dès la 3ième année et l’abolition de postes de conseillers pédagogiques et de directions adjointes.
    Le mouvement a mobilisé plus de 20 mille participants répartis dans 260 écoles de la province ce matin, et ce, dans 16 des 17 régions administratives du Québec.
    Journaliste : Gilles Philibert

    PARTAGER
    Article précédentVANDALISME ÉLECTORAL
    Article suivantSORTIE DE ROUTE
    Journaliste collaboratrice Rocher-Percé // 418 782-2719 // aubertbonnariane@gmail.com