INQUIÉTUDES

    37

    Le Bureau d’audience publique sur l’environnement estime que le projet de restauration près du quai de Sandy Beach comporte plusieurs lacunes.

    Le BAPE vient de déposer son rapport d’enquête et d’audience publique sur les intentions de Transport Canada  de retirer des sédiments présent dans le fond de la baie de Gaspé à cet endroit.

    Le rapport fait états des inquiétudes des mariculteurs qui redoutent que des sédiments contaminés en suspension se mettent à dérivé vers leurs élevages suite aux travaux de dragage. Les éleveurs craignent aussi de ne pas avoir accès au quai de Gaspé durant les travaux.

    Le responsable des communications au BAPE, Alexandre Corcoran Tardif.

     

    La commission d’enquête conclut que si les travaux sont entrepris il ne devrait pas y avoir de risque pour ces entreprises. On recommande aussi que soit mis en place un mécanisme pour dédommager les mariculteurs en cas de dommages à leurs élevages.

    Les inquiétudes soulevées dans le rapport proviennent de plusieurs lacunes qui ont été relevées par le BAPE qui s’interroge sur la démarche qui sera utilisée par Transport Canada pour déloger les sédiments.

    Les questionnements ont attraits aux techniques de dragage qui seront utilisés, les travaux en milieu terrestre, le transport des sédiments contaminés et le lieu d’enfouissement.

    Le Bureau d’audience publique émet des recommandations et n’a aucun pouvoir de décision. Le responsable des communications Alexandre Corcoran Tardif.

    Transport Canada souhaite décontaminer environ 27 mille mètres cubes de sédiments en place. Le cuivre présent dans les sédiments proviendrait du minerai transbordé par des compagnies qui y ont effectué des opérations de chargement de concentré durant plus de 40 ans