INQUIÉTUDE DES ÉLUS

    37

    LM WIND

    L’absence de contenu pour la filière éolienne dans la nouvelle Politique énergétique du gouvernement du Québec inquiète autant les joueurs de l’industrie que les élus de la Gaspésie.

    La Politique énergétique 2030 prévoit augmenter la production d’énergie renouvelable grâce à l’optimisation des équipements déjà en place. Toutefois, aucun appel d’offre additionnel pour la construction de nouveaux parcs avec un contenu obligatoire ne semble prévu d’ici les 5 prochaines années. La seule ouverture du gouvernement pour l’éolien consiste à supporter cette industrie pour de l’exportation vers les marchés nord-américains.

    Le maire de Gaspé se dit inquiet pour cette industrie qui a été implantée depuis 15 ans. Daniel Côté, de même que les maires de Matane et New-Richmond, demandent une rencontre d’urgence avec les ministres concernés afin de trouver une solution pour éviter des fermetures d’usines et des centaines de pertes d’emploi :

    Pour sa part, le député de Gaspé est outré de constater que rien n’est prévu pour l’industrie éolienne de la Gaspésie et de la Matanie. Gaétan Lelièvre s’inquiète de la volonté du gouvernement libéral de supporter cette filière énergétique au Québec. Toutefois, il considère que le gouvernement a le pouvoir de lancer de nouveaux appels d’offre :

    Journaliste : Gilles Philibert

     

     

    PARTAGER
    Article précédentPOTENTIEL RÉCRÉOTOURISTIQUE
    Article suivantTOUJOURS EN NÉGOCIATION
    Radio Gaspésie est la station numéro 1 de la pointe gaspésienne. Notre équipe est composée de 17 employés. Radio Gaspésie est une entreprise d'économie sociale. Par sa nature et ses activités, Radio Gaspésie est un acteur important du développement régional durable. Radio Gaspésie offre un service de l’information avec 3 journalistes et des pigistes pour couvrir la Côte-de-Gaspé et le Rocher-Percé. Nous sommes le reflet de la culture locale et régionale. Nous sommes le partenaire média de toutes les manifestations culturelles et sportives sur notre territoire.