INGÉRENCE DU FÉDÉRAL?

    32

    Sylvain Roy affirme que les intentions du fédéral en matière de formation de la main d’œuvre représentent une autre attaque contre les régions

    Le député du compté de Bonaventure souligne que Québec ne veut pas de l’ingérence du gouvernement fédéral dans les compétences provinciales :

     

    Rappelons que le gouvernement conservateur souhaite détourner une partie de ces fonds et alloué plutôt 15 mille dollars par travailleur pour la formation. Le nouveau programme serait financé à part égale par le fédéral, le provincial et les employeurs.

    Selon Sylvain Roy l’abandon des PME par le fédéral sera nuisible pour les entreprises de la Gaspésie et bénéficiera plutôt aux grandes entreprises :

     

    En 1997, Québec et Ottawa signaient une entente de principe concernant un transfert de responsabilités au gouvernement québécois dans le domaine de la main-d’oeuvre.

    D’ailleurs les provinces font front commun pour qu’Ottawa maintienne l’enveloppe désignée aux programmes de formation de la main-d’oeuvre. Ils réclament que l’aide de 500 millions de dollars prévus pour les provinces soit maintenue intégralement.