INÉQUITÉ ENTRE LES VILLES

    33

    Le député de Gaspé affirme que le déversement de 8 milliards de litres d’eaux usées de Montréal dans le fleuve Saint-Laurent est une bonne démonstration que l’application des normes environnementales n’est pas uniforme entre les villes au Québec.

     

    Gaétan Lelièvre blâme Québec de manquer de transparence et de ne pas démontrer qu’il n’y a pas d’autres alternatives valables.

    Dans la situation actuelle, le député ne veut pas pointer du doigt Montréal, mais trouve que l’autorisation de Québec pour le déversement d’eaux usées ressemble à un passe-droit.

    Gaétan Lelièvre fait un parallèle avec les résultats du pacte fiscal et de la loi sur les régimes de retraite ou ce sont les grands centres qui ont eu gain de cause sur les petites municipalités.

    Il affirme que, même si le gouvernement donne son feu vert à un tel déversement, on peut se questionner à savoir s’il n’y a pas deux catégories de municipalités au Québec.

    La ville de Montréal doit déverser les 8 milliards de litres d’eaux usées entre le 15 octobre et le 15 novembre prochain. Pour l’instant, le processus semble interrompu suite à la demande du gouvernement fédéral de revoir le dossier.