IMPACT POUR LA CRÉGIM

    36

    Le directeur général de la Conférence régionale des élus Gaspésie/Les Iles affirme que les critères d’admissibilité du nouveau Programme de développement régional et forestier auront un impact sur certaines activités de la CRÉ.

    Ce programme est le résultat de la fusion de deux programmes, soit le volet deux, du Programme de mise en valeur des ressources du milieu forestier et le Programme de mise en valeur de l’approche intégrée et régionalisée.

    Gilbert Scantland affirme que la baisse de budget pour la Gaspésie est de plus de 1 million de dollars en passant de 3 millions 600 mille dollars en 2012 à 2 millions 500 mille dollars en 2013. Selon Gilbert Scantland, les nouveaux critères d’admissibilité sont plus restrictifs et sont peu compatibles avec le Plan de développement intégré des ressources du territoire de la CRÉ. Seuls les projets forestiers pourront maintenant faire appel à ce projet alors que la CRÉ travaillait aussi d’autres aspects des ressources naturelles :

     

    Le directeur général de la CRÉ affirme que la baisse de budget est décevante, mais il ajoute aussi qu’il comprend, d’une certaine façon, la situation financière du gouvernement :

     

    Selon Gilbert Scantland, la ministre Martine Ouellet a déjà affirmé lors de rencontre avec les représentants des Conférences régionales des élus qu’elle ferait preuve de souplesse dans l’application de ce nouveau programme.

    D’ailleurs la CRÉ aura l’occasion de donner son opinion lors de la consultation qui aura lieu cet automne sous forme de comité de travail entre les CRÉ et le ministère