IMPACT DE LA STRATÉGIE

    35

    jean d'amour 3

    Les détails de la Stratégie maritime ont été dévoilés lundi à Montréal.

    Québec veut investir 9 milliards de dollars d’argent privés et publics d’ici à 2030 et créer 30 000 nouveaux emplois dans le cadre de ce plan de développement axé sur la mise en valeur du fleuve Saint-Laurent.

    Parmi les secteurs priorisés, celui des croisières ou le gouvernement veut investir 30 millions de dollars pour développer des circuits terrestres pour les croisiéristes qui débarquent dans les différents ports d’escale qui ont été développés sur le Saint-Laurent.

    Québec veut aussi créer des zones industrialo-portuaires pour du transport intermodal de marchandises et des pôles logistiques. Le ministre responsable de la région, Jean D’Amour, croit que le port de mer de Gaspé a du potentiel.

    15 millions iront directement pour soutenir l’industrie de la pêche et l’aquaculture commerciales pour les trois prochaines années. 5 millions seront investis particulièrement pour la recherche appliquée et l’innovation, et 4,1 millions pour le secteur des biotechnologies marines.

    15 millions de dollars seront disponibles pour les 5 prochaines années pour le développement des compétences de la main d’œuvre dans le secteur de l’industrie maritime pour répondre aux besoins des employeurs. Jean D’Amour, confirme que l’École des pêches et de l’aquaculture de Grande-Rivière sera priorisé.

    Par ailleurs, un centre d’expertise sera créé aux Îles-de-la-Madeleine en matière de prévention et d’intervention en cas de déversement de matière dangereuse dans le Saint-Laurent.

    Journaliste : Richard O’Leary