Des homardiers et crabiers sont inquiets de la méthode de pêche au concombre de mer

236

Des pêcheurs de homard et de crabe de la pointe de la Gaspésie sont inquiets de la méthode de capture utilisée pour la pêche au concombre de mer.

Depuis quelques années, le ministère Pêches et Océans alloue des permis pour une pêche exploratoire de cette ressource, soit une phase d’évaluation commerciale du stock.

Le pêcheur de homard, Daniel Boulay de Gaspé, s’inquiète de la méthode utilisée qui, selon lui, a des conséquences néfastes sur les fonds marins de son territoire de pêche.

Daniel Boulay affirme qu’il a capturé des homards avec la carcasse ou la queue craquée. Il croit fermement que la drague pour la pêche au concombre de mer en est la cause.

Il est d’avis que la plongée éviterait de briser les fonds marins. D’ailleurs des tests ont été effectués qui se sont avérés fructueux, selon Daniel Boulay.

De son côté, le ministère Pêches et Océans explique avoir déjà réagi en modifiant certains aspects. Depuis 2016, le MPO a reculé la zone d’accès des pêcheurs de concombre de mer pour tester différents types de drague, comme l’explique son directeur par intérim, Denis Gros-Louis.

Denis Gros-Louis ajoute qu’aucun rapport n’a fait état de homard qui aurait été accroché par les engins de pêche au concombre de mer.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE