GUERRE DE CLOCHER?

    43

    pointecroix
    Diane Lebouthillier ne croit pas que son refus de financer le bureau d’information de Pointe-à-la-Croix signifie le retour des guerres de clocher.
    Rappelons que ce bureau peine à maintenir ses activités par manque de financement. Les MRC d’Avignon et de Bonaventure ont accepté de verser 5000 dollars chacune et la MRC du Rocher-Percé a refusé de le faire.
    Le directeur de la Chambre de commerce de la Baie-des-Chaleurs, Maurice Quesnel, qui est responsable de la gestion du bureau, a affirmé que certains intervenants ne comprenaient pas l’importance de ce bureau et qu’il s’agissait en quelque sorte du retour des guerres de clocher.
    Diane Lebouthillier, préfet de la MRC du Rocher-Percé, réfute ces affirmations. Elle explique, dans un premier temps son refus par le contexte budgétaire difficile que vivent les MRC. Et elle ajoute qu’elle ne croit pas vraiment à l’utilité de ce bureau.
    Selon elle, les gens décident de leur destination touristique bien avant d’arriver à Pointe-à-la-Croix:

    Elle réfute aussi les accusations de guerre de clocher et selon elle une réflexion sur les kiosques d’information touristique devrait être enclenchée :


    Diane Lebouthillier rappelle que le kiosque d’information touristique de Percé est l’un des plus achalandés et il aiguille lui aussi les touristes vers les attraits majeurs partout en Gaspésie et ce sans demander de financement aux autres MRC.