FREIN AU DÉVELOPPEMENT

    32

    Le ministre délégué aux régions considère que les coupures de services à Via Rail sont un autre frein au développement de la Gaspésie.

    Gaétan Lelièvre dénonce à son tour la décision du transporteur qui annonçait mercredi dernier une diminution des services dans plusieurs gares de la région et de fermer celle de Barachois, Grande-Rivière, Port-Daniel et Bonaventure. En plus des 4 chefs de gares qui perdront leur poste dès le 25 octobre prochain, Gaétan Lelièvre précise que ces nouvelles compressions s’ajoutent à une longue liste d’abandon des infrastructures de transport par le gouvernement fédéral au cours des dernières décennies.

     

    Le ministre délégué aux régions considère qu’il s’agit d’un bien mauvais moment pour faire cette annonce puisque son gouvernement a indiqué dans la Stratégie d’intervention gouvernementale de la Gaspésie/les Îles que le chemin de fer était une priorité pour la région.

     

    Le gouvernement du Québec a d’ailleurs récemment annoncé un investissement de 10 millions de dollars afin d’effectuer la réfection du chemin de fer nécessaire au démarrage du projet de train touristique l’Amiral.

    Il invite le milieu gaspésien à se mobiliser afin de conserver ces services essentiels aux passagers qui utilisent de moyens de transport pour se déplacer vers les autres régions du Québec.