ESSAI ÉOLIEN

    45

    Des tests reprendront cet automne afin que les entreprises de pêches réduisent leurs émissions de gaz à effet de serre pour substituer le pétrole par le vent.

    Ce projet initié à l’été 2012 est mené par le Centre d’innovation de l’aquaculture et des pêches du Québec, MERINOV. Jusqu’à maintenant, des expériences ont été réalisés afin d’utiliser l’énergie éolienne comme moyen de propulsion. Le projet consiste en l’installation d’un cerf-volant de traction sur un chalutier pour prendre en charge une partie de la propulsion nécessaire à son déplacement.

    Le chargé de projet, Damien Grelon, explique que des tests ont eu cours le printemps dernier dans la Baie-des-Chaleurs sur des chalutiers à crevette, afin de mettre à l’épreuve le dispositif d’énergie éolienne. Il précise que l’objectif n’est pas de revenir à la navigation à la voile mais d’atteindre une économie de 20% de la consommation de carburant :

     

    Partenaire du projet, le Technocentre éolien de Gaspé étudie présentement le potentiel des vents présents dans différentes zones de pêche sur le Saint-Laurent.
    Damien Grelon indique qu’une station météo a été fixée sur le bateau en expérimentation pour en coupler les donnés avec l’étude en cours :

     

    Le projet a reçu une aide de près de 230 mille dollars des ministères québécois des Ressources naturelles et des Pêcheries.