ESPÈCE EN PÉRIL: LA MORUE?

    87

    L’Association des capitaines propriétaires de la Gaspésie contredit les données qui pourraient mener Pêche et Océan à inscrire la morue dans la liste des espèces en péril.

    Une consultation concernant cette possibilité se tient actuellement et fais suite à des recommandations du Comité sur la situation des espèces en péril du Canada qui affirme que 4 populations de morue franche risquent de disparaître si elles ne sont pas protégées.

    Le représentant de l’Association des capitaines propriétaires de la Gaspésie, Réginald Cotton, précise que la population de morue est bien présente et va même jusqu’à causer des ennuis à la pêche de certaines espèces :

     

    Réginald Cotton craint que si la morue se retrouvait sur la liste des espèces en péril cela entraînerait la fermeture de la pêche d’autres ressources. De plus, il remet en question la façon de faire pour déterminer les statistiques remises à Pêche et Océan concernant la morue :

     

    Le porte-parole de l’Association des capitaines propriétaires de la Gaspésie participera à une rencontre prévue la semaine prochaine à Québec avec un comité de Pêche et Océan. Réginald Cotton compte demander aux scientifiques et les responsables du Comité sur la situation des espèces en péril de faire des vérifications sur le terrain avant de prendre une décision.