POSSIBLE D EXPORTER

    29

    LM WIND

     

    Le TechnoCentre éolien affirme qu’il y a un marché pour les usines de composantes éoliennes de la région qui veulent obtenir des contrats à l’extérieur du Québec.

    L’organisme explique que, stratégiquement, Québec devrait aussi aider ces dernières à effectuer une transition vers l’exportation afin de les rendre plus compétitives.

    Le carnet de commandes des usines, comme celui de LM Wind Power à Gaspé, commence à se vider en raison de l’absence de contrats au Québec. Des pertes d’emplois sont prévues à court terme.

    Les maires de Gaspé, New Richmond et Matane sont d’ailleurs intervenus la semaine dernière auprès du gouvernement pour créer des cellules d’intervention pour aider les usines à effectuer un virage vers l’exportation.

    Le directeur du TechnoCentre, Fréderic Coté, affirme qu’il y a un potentiel aux États-Unis et en Ontario pour obtenir des contrats.

    Même si des usines de composantes éoliennes sont déjà établies sur ces territoires, Frédéric Côté croit qu’une entreprise comme LM Wind Power à Gaspé peut se démarquer.

    Frédéric Côté explique que pour être compétitif sur ces marchés, le gouvernement du Québec peut faire une différence pour les entreprises en mettant en place des mesures pour diminuer leurs coûts.

    Il y a encore au moins 600 emplois dans les usines de fabrication de composantes en Gaspésie et dans la région de Matane.

    Journaliste: Richard O’Leary