ENTREVUE INTÉGRALE

    57

    Le boxeur et entraîneur Jean-Marie Huard de St-François-de-Pabos accroche ses gants.

    Âgé de 74 ans, le boxeur Gaspésien a décidé qu’il était temps pour lui de prendre sa retraite de ce sport pour lequel il a investi une majeure partie de sa vie. Il a débuté sa discipline dès l’âge de 12 ans ce qui représente une carrière de plus de 60 ans dans le monde de la boxe partout au Québec et au Nouveau-Brunswick.

    De 1950 à 1964, Jean-Marie Huard a évolué en boxe amateur aux 4 coins de la Gaspésie et du Nouveau-Brunswick. Il avoue avoir été invincible lors de ces 30 combats.

    De 1964 à 1971, il a livré 19 combats chez les professionnels à Montréal mais en a perdu une dizaine. Jean-Marie Huard reconnaît que les conditions à l’époque n’étaient pas celles d’aujourd’hui.

    C’est en 1972 qu’il décide de revenir en Gaspésie cette fois-ci à titre d’entraîneur. Jean-Marie Huard a ouvert plusieurs clubs soit à Chandler, St-François-de-Pabos, Paspébiac et Grande-Rivière. L’un des faits marquants de sa longue carrière est assurément sa collaboration comme entraîneur pour son frère Camille aux Jeux Olympiques de Montréal en 1976.

    Dans les dernières années, il s’est dévoué au développement de boxeur à Rimouski et dans la MRC du Rocher-Percé.

    Après quelques ennuis de santé en 1997 et 2010, Jean-Marie Huard veut profiter de sa retraite pour passer plus de temps avec sa famille et consacrer les prochaines années à profiter pleinement de la vie différemment.

    Voici l’entrevue intégrale avec Jean-Marie Huard et réalisée par Gilles Philibert.