ENCORE PLUS DE DÉLAIS

    44

    LABORATOIRE

    Le projet Optilab du gouvernement libéral risque d’allonger les délais pour les usagers du réseau de la santé en Gaspésie.

     

    C’est ce qu’affirme la vice-présidente de la CSN qui est de passage dans la région pour le congrès du Conseil central CSN de la Gaspésie. Le projet Optilab du ministère de la Santé consisterait à regrouper les 111 laboratoires du réseau de la santé en 11 laboratoires régionaux. La Gaspésie serait donc desservie par un laboratoire qui se trouverait à Rimouski.

    Pour la vice-présidente de la CSN, Francine Levesque ce projet viendrait encore une fois centraliser les services et les éloignés encore de la population, comme c’est le cas avec la disparition des Centre de santé et des services sociaux en Gaspésie.

    Ces derniers ont été remplacés par une seule institution pour toute la Gaspésie, le Centre intégré de santé et de services sociaux. Francine Levesque explique que l’analyse des échantillons à Rimouski viendrait allonger les délais déjà trop longs dans le réseau de la santé :

    La direction du CISSS de la Gaspésie a confirmé que l’idée d’Optilab était analysée, mais elle a aussi spécifié que l’idée de regrouper les services de laboratoires serait plus difficilement applicable en Gaspésie à cause des distances.

    Le Conseil central a aussi profité de son congrès pour dénoncer les compressions en éducation de même que la diminution des services de transport, entre autres.