ENCORE L ÉOLIEN

    36

    murdochvilleeolien

    Le député de Gaspé déplore que les hausses de tarifs d’électricité d’Hydro-Québec se font sur le dos de la filière éolienne.

    La Régie de l’énergie vient d’autoriser une augmentation de 2,9 pour cent des tarifs résidentiels à compter du 1er avril prochain. La régie a justifié sa décision par l’augmentation des coûts associés à l’achat de l’énergie éolienne par Hydro Québec pour les projets de 2009.

    Gaétan Lelièvre explique que la façon dont la régie justifie cette hausse vient encore ternir l’image du développement éolien et par la bande celle de la Gaspésie. Pourtant, la société d’État a fait des profits de plus de 3 milliards de dollars dans la dernière année.

    De plus, la majorité des emplois dans l’éolien se retrouvent dans les grands centres.

    Gaétan Lelièvre affirme que le pdg d’Hydro Québec, Thierry Vandal, a toujours été contre l’énergie éolienne au détriment de l’hydroélectricité. Pourtant, les barrages coûtent plus cher à construire et ne se sont pas calculés dans les hausses de tarifs parce que ces investissements sont amortis sur plusieurs années.

    Le député de Gaspé se questionne aussi sur cet autre épisode qui vient ternir l’éolien au moment où le gouvernement du Québec est en consultation pour mettre en place sa nouvelle politique de l’énergie.

    Source: Richard O’Leary

    PARTAGER
    Article précédentSOLDE NÉGATIF
    Article suivantINSCRIPTIONS OUVERTES POUR LES PERCÉIDES
    Radio Gaspésie est la station numéro 1 de la pointe gaspésienne. Notre équipe est composée de 17 employés. Radio Gaspésie est une entreprise d'économie sociale. Par sa nature et ses activités, Radio Gaspésie est un acteur important du développement régional durable. Radio Gaspésie offre un service de l’information avec 3 journalistes et des pigistes pour couvrir la Côte-de-Gaspé et le Rocher-Percé. Nous sommes le reflet de la culture locale et régionale. Nous sommes le partenaire média de toutes les manifestations culturelles et sportives sur notre territoire.