EN REDRESSEMENT

    37

    Le déficit d’opération des établissements de santé de la Gaspésie et des Îles devrait atteindre 7 millions de dollars au lieu des 15 millions prévus au début de l’année.

    En avril, les déficits non autorisés des établissements se chiffraient à 9,6 millions de dollars. Le gouvernement du Québec exigeait, en plus, une compression de 5,3 millions.

    L’Agence de la santé et des services sociaux de la Gaspésie et des îles rapporte qu’en date de la fin septembre, six des sept établissements prévoient un manque à gagner.

    Le Centre de santé et de service sociaux de la Haute-Gaspésie affiche le plus important manque à gagner, 2,4 millions de dollars. Celui des Îles-de-la- Madeleine suit avec près de 2 millions et le centre de santé de la Côte-de-Gaspé se dirige vers un déficit de 1 million 100 mille dollars.

    Dans la Baie des Chaleurs, le déficit prévu s’élève à 767 mille dollars et dans Rocher-Percé, le déficit se limite à 54 mille dollars. Enfin, le Centre de réadaptation de la Gaspésie prévoit un déficit de 815 mille dollars.

    Chacun des établissements de santé a déposé un plan de redressement sur deux ans pour résorber ce déficit non autorisé.

    La directrice de l’agence, Yolaine Galarneau, explique que les établissements ont réussi à récupérer 8 millions de dollars dans le budget actuel :

     

    Yolaine Galarneau affirme que la récupération de ces millions de dollars dans les établissements de santé ne devrait pas nuire à la prestation de services offerts à la population :

     

    Avec le déficit prévu de 7 millions cette année, le déficit accumulé pour la région Gaspésie-les îles atteindrait 29 millions de dollars, le 31 mars 2014.