EN JUSTICE

    25

    La Coalition contre la réforme de l’assurance-emploi du Bas-Saint-Laurent songe à utiliser les tribunaux pour contester un des règlements de la nouvelle réforme du gouvernement Harper.

    Il s’agit de l’obligation des travailleurs, qui se voient refuser par Ottawa des prestations d’assurance-emploi, de faire une demande d’accès à l’information pour obtenir une copie de leur dossier afin de pouvoir contester la décision.

    Selon Suzanne Tremblay, présidente de la coalition, cette nouvelle procédure ne permet pas aux prestataires de pouvoir bien se défendre.

     

    Pour ces raisons, la coalition analyse d’aller devant les tribunaux pour contester ce règlement qui porte atteinte aux droits de la personne.

    Suzanne Tremblay affirme aussi que cet autre élément de la réforme peut faire en sorte que des travailleurs saisonniers qui ont de la difficulté à recevoir de l’assurance emplois décident de quitter la région pour trouver un emploi plus stable.

     

    La présidente de la Coalition contre la réforme de l’assurance emploi pour le Bas-Saint-Laurent affirme qu’il est important que les différents mouvements de protestations poursuivent leur travail pour forcer le gouvernement Harper de reculer avec sa reforme de l’assurance emplois.