EN DÉSACCORD

    37

    L’annonce du financement de Québec pour la cimenterie de Port-Daniel provoque aussi des réactions négatives.

    Premièrement, le Syndicat des Métallos affirme que Québec met en jeux des emplois déjà existants pour des raisons électorales. Le syndicat craint que cet investissement entraîne des centaines de pertes d’emplois dans des cimenteries déjà existantes.

    Le directeur québécois du syndicat, Daniel Roy affirme toujours attendre des études sérieuses lui prouvant que la nouvelle cimenterie n’affecterait pas les cimenteries déjà existantes au Québec.

    Le syndicat ne croit pas le promoteur quand celui-ci affirme que le ciment de Port-Daniel est prévu pour les marchés extérieurs. Il affirme que les deux cimenteries associées à son syndicat opèrent aussi dans l’est des États-Unis et que l’offre est supérieure à la demande:

     

    Le Syndicat des Métallos réclame d’ailleurs une rencontre d’urgence avec la première ministre Pauline Marois.

    Québec Solidaire réagit aussi négativement à cette annonce. Selon Patricia Chartier la candidate dans Bonaventure l’offre de ciment est déjà supérieure à la demande :

     

    Patricia Chartier affirme aussi que cette annonce a pour but de préparer les élections.