ÉLECTION PRÉCIPITÉE

    34

    Les conflits au sein du conseil de la nation Micmac de Gespeg forceNT la tenu d’une élection précipitée.

    Cette dernière devait se tenir en septembre est maintenant devancée au 19 juillet.

    Une division s’est installée l’automne dernier suite à une décision du conseil d’aller de l’avant avec la construction d’un nouveau centre administratif au coût de 4,8 millions de dollars.

    4 conseillers sur les 7 disent ne pas avoir donné leur accord dans ce projet et contestent la façon dont a été conclu le dossier. Ces derniers ont même demandé à l’époque le départ du chef Claude Jeannotte.

    Aujourd’hui, la conseillère opposante, Johanne Jean, se dit satisfaite de cette procédure d’élection, mais insiste toujours pour dire que les membres non pas été consultés avant l’approbation du projet, ce qui va à l’encontre des règles du conseil de bande.

    Johanne Jean affirme ne pas vouloir se présenter au poste de chef du conseil de bande, mais confirme que deux des conseillers opposés seront de la course.

    Pour sa part, le chef, Claude Jeannotte, affirme que tout a été fait dans les règles et approuvé même par les conseillers opposants lors d’une rencontre avec l’avocat de la nation en février dernier. Ce dernier voit plutôt dans ces sorties publiques une tentative pour influencer les membres a voter contre lui aux élections de cet été.

    Les membres intéressés a se présenter au poste de chef ou comme conseillés doivent le faire avant le 10juin prochain 16h.

    Journaliste: Richard O’Leary