DIANE LEBOUTHILLIER ET LA PÊCHE

    51

    Diane Lebouthillier expose ses priorités en matière de pêche.

    La candidate aux élections fédérales pour le parti libéral a ciblé des priorités d’action dans le secteur des pêches.

    Tout d’abord, Diane Lebouthillier affirme que pour favoriser une relève dans le domaine, il faut s’attaquer à la question des prix des permis.

    De plus, dans ce même ordre d’idées, elle rappelle l’importance de conserver la compétence qu’a acquise la région au fil des ans. Elle souligne l’apport de l’école des pêches et de l’aquaculture du Québec à Grande-Rivière qui doit continuer de remplir son rôle.

    Diane Lebouthillier affirme aussi que le ministère des Pêches et Océans ne peut agir seul. Il doit tenir compte des associations et regroupements de pêcheurs de la région, ainsi que des organisations chargées de mettre en valeur le créneau, comme le fait GIMXPORT.

    Finalement, elle affirme que l’économie reliée à la pêche représente 25% des revenus dans la région et que, pour cette raison, le maintien des infrastructures portuaires ainsi que leur mise à niveau, est primordial.