DÉPART PRÉCIPITÉ

    37

    sante

    Le Syndicat des infirmières, infirmières auxiliaires et inhalothérapeutes de l’Est-du-Québec croit aussi que le réseau de la santé pourrait être perdant si le gouvernement fait passer l’âge de la retraite de ses fonctionnaires de 60 à 62 ans.

    Tout comme la Fédération interprofessionnelle de la santé du Québec, le SIIIEQ croit que l’application de cette proposition de Québec pourrait précipiter le départ à la retraite de plusieurs infirmières et infirmières auxiliaires.

    La présidente du syndicat, Micheline Barriault, affirme d’ailleurs que 30 pour cent de ses membres sont âgés de 50 ans et plus et seraient donc susceptibles d’être touchés par ces nouvelles règles.

    En plus de l’âge, il y a aussi le nombre d’années travaillées qui est remis en cause alors que des infirmières qui arrivent à 35 ans de services sont en droit de prendre leur retraite. Elles seraient aussi pénalisées.

    Micheline Barriault explique tout de même qu’il s’agit de proposition du gouvernement du Québec et que rien n’est encore joué dans les négociations.

    Elle ajoute que le régime actuel de la fonction publique est aussi en santé et se demande pourquoi le gouvernement du Québec augmenterait l’âge de la retraite.

    Source: Richard O’Leary