DÉMISSION D’YVES BOLDUC

    45

    bolduc

    Le président de la Commission scolaire des Chic-Chocs n’est pas surpris de la démission du ministre de l’Éducation, Yves Bolduc.
    Selon Jean-Pierre Pigeon, les exigences économiques de son gouvernement ont eu raison du ministre Bolduc :

    La démission d’Yves Bolduc entraînera assurément un ralentissement dans les dossiers en cours. Jean-Pierre Pigeon affirme également que plusieurs ministres se sont succédés dans les dernières années :

    Avant son départ, Yves Bolduc avait affirmé qu’il envisageait d’abolir les élections scolaires en plus de proposer de créer des conseils d’administration qui remplaceraient les conseils des commissaires à la tête des commissions scolaires. Cette proposition prévoyait la mise en place de collèges électoraux, formés notamment de représentants du réseau de l’éducation, qui désigneraient les membres des conseils d’administration à la tête des commissions scolaires. Le président de la Commission scolaires des Chic-Chocs, Jean-Pierre Pigeon est d’avis que cette proposition sera revue par le nouveau ministre de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur, François Blais.

    Source: Gilles Philibert

    PARTAGER
    Article précédentUN PROJET DE 160 MILLIONS
    Article suivantDANS LA COURSE
    Radio Gaspésie est la station numéro 1 de la pointe gaspésienne. Notre équipe est composée de 17 employés. Radio Gaspésie est une entreprise d'économie sociale. Par sa nature et ses activités, Radio Gaspésie est un acteur important du développement régional durable. Radio Gaspésie offre un service de l’information avec 3 journalistes et des pigistes pour couvrir la Côte-de-Gaspé et le Rocher-Percé. Nous sommes le reflet de la culture locale et régionale. Nous sommes le partenaire média de toutes les manifestations culturelles et sportives sur notre territoire.