DÉCOUVERTE ARCHÉOLOGIQUE

    89

    Deux sites révèlent un intérêt archéologique à Percé.

     

    C’est en faisant des fouilles archéologiques en prévision de la construction du centre d’interprétation du Géoparc de Percé que des archéologues ont découvert, non loin du lieu à bâtir, les vestiges de la fondation et du plancher d’un bâtiment.

    Impossible pour l’instant de savoir si la construction date du régime français ou anglais. Toutefois, comme l’indique l’archéologue Tommy-Simon Pelletier, ce secteur est occupé depuis longtemps.

    D’autres fouilles permettront d’en savoir plus sur la nature de ce bâtiment dont la fondation se trouve sous le niveau des labours de cette ancienne terre agricole, avant l’établissement du camping à la fin des années 50.

    Un autre lieu a capté l’intérêt des archéologues à Percé. Il s’agit du buton situé dans le cimetière de Percé, derrière l’église. Cet amoncellement de terre était connu bien avant la construction de l’église et l’implantation du cimetière, et tout porte à croire qu’il aurait été créé par l’homme. Selon Tommy-Simon Pelletier, le lieu mériterait qu’on y fasse davantage de recherches :

    PARTAGER
    Article précédentENTREPRENEURIAT COLLECTIF
    Article suivantDÉCOUVERTE À PERCÉ
    Journaliste collaboratrice Rocher-Percé // 418 782-2719 // aubertbonnariane@gmail.com