DATE BUTOIR BIENTÔT

    42

    petrolia drapeau

    Ensemble pour l’Avenir Durable du Grand Gaspé s’inquiète de ne pas voir figurer Gaspé sur la liste des municipalités demandant de respecter 2 km entre les forages et des puits d’eau potable.

     

    Rappelons que 253 municipalités québécoises, dont 19 en Gaspésie, ont déposé au ministère de l’Environnement une demande de dérogation concernant le règlement sur la protection de l’eau potable. Ce règlement établit une distance séparatrice de 500 mètres entre un forage et une source d’eau potable. Le regroupement de municipalités juge cette distance insuffisante demande 2 kilomètres.

    La ville de Gaspé a annoncé la semaine dernière attendre la confirmation de la tenue ou non d’un BAPE, concernant le projet de Haldimand numéro 4, avant de s’inscrire sur la liste.

    Comme l’indique la présidente et porte-parole du regroupement Ensemble pour l’avenir durable du grand Gaspé, Lise Chartrand, le temps presse avant que ne soit adoptée la loi sur les hydrocarbures. Elle craint que la ville de Gaspé ne passe tout droit avant de pouvoir se faire entendre :

    Pour sa part, le maire de Gaspé, Daniel Côté, a signifié qu’il espérait toutefois une réponse hâtive du gouvernement, à savoir  si un BAPE serait tenu ou non, sans quoi il joindrait sa voix à celle des autres municipalités.

    Lise Chartrand mentionne la date charnière du 12 septembre :

    C’était la présidente du regroupement Ensemble pour l’Avenir durable du grand Gaspé.

    PARTAGER
    Article précédentORGANISMES EN DANGER
    Article suivantRENTRÉE AU CÉGEP
    Journaliste collaboratrice Rocher-Percé // 418 782-2719 // aubertbonnariane@gmail.com