CRAINTE POUR LES SOINS

    37

    La crainte d’une diminution de la qualité des soins suite aux compressions en santé a retenu l’attention lors du premier conseil d’administration du CISSS de la Gaspésie.

    Le Centre intégré de santé et de services sociaux tenait sa rencontre hier au Musée de la Gaspésie en présence de près de 60 personnes représentant la population, des employés, des organismes et syndicats.

    Une trentaine de manifestants étaient sur place en guise de comité d’accueil.

    Rappelons que l’implantation du CISSS en avril dernier, avec la loi 10, a aussi été accompagnée d’une compression du ministère de la Santé de 13 millions de dollars pour l’année en cours. S’ajoute à cela un déficit non comblé de 8 millions pour la dernière année terminée le 31 mars.

    Cette situation fait en sorte que l’organisme a débuté sa première année d’existence avec un déficit totalisant plus de 21 millions de dollars, à être compressé dans son budget actuel.

    Jusqu’à maintenant 10 millions ont été récupérés, notamment avec l’abolition de l’agence de la santé et les coupes de postes-cadres.

    Lors de la période de questions, la majorité des interventions provenant de la salle ont concerné les compressions qui font craindre une diminution de la qualité des services en santé.

    Laurent Juneau, un résident de Gaspé, a fait part de son inquiétude au président du conseil d’administration.

    Le président, Richard Loiselle, a avoué que la commande est grande, mais a voulu se faire rassurant.

    La porte-parole de l’Alliance du personnel professionnel et technique de la santé et des services sociaux, Guylaine Michel, craint qu’une compression aussi importante dans le budget de la région ait des impacts négatifs.

    La nouvelle pdg du CISSS, Chantal Duguay, affirme qu’à travers tous ces changement la priorité demeure toujours les services aux patients.

    Le président du syndicat de la CSN pour la Gaspésie, Jacques Mimeault, est sorti déçu et inquiet après la rencontre.

    Le Centre intégré de la santé et de services sociaux remplace l’agence de santé qui a été abolie avec la loi 10 et représente aussi tous les établissements de santé de la Gaspésie.

    Journaliste: Richard O’Leary

    PARTAGER
    Article précédentPRIX TROP ÉLEVÉ
    Article suivantJOUR DE GRÈVE
    Radio Gaspésie est la station numéro 1 de la pointe gaspésienne. Notre équipe est composée de 17 employés. Radio Gaspésie est une entreprise d'économie sociale. Par sa nature et ses activités, Radio Gaspésie est un acteur important du développement régional durable. Radio Gaspésie offre un service de l’information avec 3 journalistes et des pigistes pour couvrir la Côte-de-Gaspé et le Rocher-Percé. Nous sommes le reflet de la culture locale et régionale. Nous sommes le partenaire média de toutes les manifestations culturelles et sportives sur notre territoire.