COMMISSION ASSURANCE-EMPLOI

    31

    La Commission nationale d’examen sur l’assurance-emploi a maintenant complété ses consultations publiques amorcées à la fin août.

    Elle doit présenter son rapport au gouvernement Marois en date du 30 novembre.

    La Fédération québécoise des municipalités est l’un des derniers organismes à lui avoir présenté un mémoire.

    Elle formule six recommandations pour améliorer d’urgence le régime de l’assurance-emploi, dont la réforme a des conséquences économiques néfastes pour les régions dépendantes des secteurs saisonniers.

    En fait, cinq de ces recommandations formulées dans le cadre de la Commission d’examen du gouvernement du Québec s’adressent au gouvernement fédéral.
    Un coup d’épée dans l’eau?; le président de la Fédération québécoise des municipalités, Bernard Généreux ne le croit pas :

     

    La FQM réclame donc du fédéral qu’il reconnaisse que la réforme de l’assurance-emploi est une erreur, et qu’il en module le programme de sorte à reconnaître les spécificités régionales dans l’établissement des critères d’admissibilité.

    De plus, elle demande la reconduction des projets-pilote de formation et l’exclusion du revenu des pompiers volontaires dans le calcul des prestations.
    Au gouvernement du Québec, elle recommande l’adoption d’une politique de la saisonnalité, comme le précise Bernard Généreux :

     

    La FQM veut aussi que le gouvernement fédéral reconnaisse la juridiction du Québec en matière de formation professionnelle, et qu’il lui verse le financement nécessaire à la mise en place des programmes appropriés.