COALITION POUR LE TRAIN

    60

    50 personnes ont répondu à l’invitation de Philip Toone et de la nouvelle Coalition des Gaspésiens pour l’avenir du train, vendredi à Chandler.

    La coalition prône l’idée de ramener un transport de passager sur le chemin de fer gaspésien avec des wagons autorail de 54 tonnes, plus légers et dont la mise en opération pourrait nécessiter moins d’investissements qu’un service traditionnel de Via Rail avec des locomotives de 130 tonnes.

    Via Rail a laissé tomber sa desserte gaspésienne, après avoir jugé le réseau non-sécuritaire.

    Le député néodémocrate de la Gaspésie-les Îles, Philip Toone, supporte l’option des buddcars pour offrir 3 allers-retours par semaine, entre Montréal et Gaspé.

    Il rencontrera le ministre provincial des transports, Robert Poëti, à la fin juin, avec les représentants de la Coalition pour l’avenir du train

    Dans la salle du motel Fraser, vendredi, les membres du public et des élus municipaux présents se sont montrés ouverts au retour de ce mode de transport. Raynald Bujold de Gaspé a promis de supporter cette idée :

    Affecté par l’abandon d’Orléans Express à Grande-Rivière, le maire Bernard Stevens, également administrateur de la Société de chemin de fer de la Gaspésie a invité la population à appuyer l’alternative des Buddcars :

    Selon le projet, les passagers en direction de Gaspé seraient obligés de descendre du train à Matapédia, pour prendre l’autorail, à 5 heures le matin.
    La Coalition pour l’avenir du train soutient que si 190 Gaspésiens achètent un billet, à chaque transport de Via Rail dans la région, l’équivalent de presque 4 autobus.