BON DÉPART…

    33

    pecheurhomard

    La saison de pêche au homard a connu un très bon départ, mais les conditions plus froides des derniers jours ont un impact négatif.

     

    C’est ce qu’affirme le directeur du Regroupement des pêcheurs professionnels du sud de la Gaspésie, O’neil Cloutier.

    La pêche est commencée depuis de 3 semaines dans la zone située entre Gaspé et Bonaventure. Pendant les deux premières semaines, les prises ont été excellentes mais le temps froid et les grands vents rendent les conditions plus difficiles :

    Lorsque la température de l’eau devient plus froide, le métabolisme du homard ralentit et l’espèce devient pratiquement inactive.

    Lorsque la température se réchauffe, le homard recommence à se nourrir et à s’intéresser aux appâts, ce qui facilite les captures.

    Il est trop tôt pour connaître la quantité de débarquements effectués en Gaspésie jusqu’ici.

    Le ministère des Pêches et des Océans devrait publier son premier bilan de mi-saison dans environ 1 mois.

    L’an dernier, la valeur des débarquements de homards gaspésiens était de 22 millions de dollars.