BILAN PEU RELUISANT

    36

    sante

    Le Syndicat des infirmières, infirmières auxiliaires et inhalothérapeutes de l’Est du Québec demande à nouveau au ministre de la Santé qu’il mette fin à la loi 10.

     

     

    Le SIIIEQ a profité de la Journée internationale des infirmières auxiliaires du 5 mai pour interpeller le ministre de la Santé, Gaetan Barrette.

    Travailler dans des conditions de plus en plus difficiles comme le font les infirmières auxiliaires, suite à la réforme Barrette, relève du miracle et d’une conscience professionnelle hors du commun. Toujours selon la présidente du syndicat, Micheline Barriault, la réforme, qui devait placer le patient au cœur du système de santé, est un échec.

    Elle affirme que la gestion de la santé est devenue uniquement centrée sur l’atteinte d’objectifs budgétaires et la récupération de plusieurs millions de dollars. Il y aurait actuellement une détérioration des conditions de travail :

    Selon Micheline Barriault d’autres compressions sont prévues pour 2016-2017. Même si les montants de ces compressions ne sont pas connus à ce moment, le syndicat craint des fusions de services, de la centralisation vers les grands centres et peut-être même des fermetures de services.

    Le syndicat demande au ministre de mettre fin à la réforme et qu’il assure l’accessibilité aux services sur tout le territoire.