BERTRAND BERGER EST DÉCÉDÉ

    45

    Bertrand Berger s’est éteint samedi, à l’Hôtel-Dieu de Québec.

    Syndicaliste et politicien, l’ex-maire de Escuminac avait été défait aux dernières élections municipales par 21 votes.

    Bertrand Berger a été maire d’Escuminac pendant presque 28 ans.

    En octobre, il s’est lancé dans un campagne électorale, dans sa municipalité, qui l’a amené à faire du porte à porte de façon soutenue, visitant, selon ses dires, certains citoyens à 2 ou 3 reprises.

    Bertrand Berger disait avoir trouvé valorisantes les batailles qu’il a menées avec la Conférence régionale des élus pour le développement de la Gaspésie, bien qu’il disait conserver quelques souvenirs amers.

    Il notait que l’arrivée de l’éolien en Gaspésie, avec les usines de composantes, faisait partie de ses plus grandes fiertés.

    Il a aussi placé beaucoup d’énergie dans le sauvetage du chemin de fer, en 2007, alors que les municipalités avaient acquis le tronçon de 235 kilomètres grâce à l’aide des deux paliers de gouvernements.

    Bien sûr, toutes les batailles n’ont pas été gagnées durant sa carrière de politicien.

    La modification des comtés électoraux au Québec, qui a fait perdre une circonscription électorale à la région et les négociations qui ont précédé ce changement, faisait partie des revers les plus dommageables pour la région, à ses yeux.

    Bertrand Berger était âgé de 68 ans.

    Greffé du rein il y a 18 ans, son système immunitaire était affaibli depuis un certain temps et présentait une santé fragile.

    Il était traité à l’Hôtel-Dieu de Québec depuis 2 semaines.

    Les funérailles devraient avoir lieu vendredi à Pointe-à-la-Garde. Sa dépouille devrait être exposée au Salon funéraire de Nouvelle.