AVENIR DE LA FILIÈRE ÉOLIENNE

    33

    Le directeur général du TechnoCentre éolien salue la décision du gouvernement du Québec de maintenir le développement éolien dans ses plans.

    Tout récemment, le ministre de l’Énergie et des ressources naturelles, Pierre Arcand, a annoncé la mise en place d’un groupe de travail pour développer la filière éolienne québécoise. Composé de représentants de l’industrie et du gouvernement, le groupe ciblera les marchés potentiels. Pour Frédéric Côté, l’industrie éolienne québécoise pourra tirer profit des futurs développements énergétiques en Amérique du Nord :

     

    Contrairement à la Commission sur les enjeux énergétiques du Québec qui considère que le gouvernement du Québec doit ralentir dans ses investissements dans le domaine éolien en raison des surplus d’électricité, Frédéric Côté remet les choses en perspective :

     

    Parmi les scénarios envisagés par le ministère de l’Énergie et des ressources naturelles du Québec, on analyse la possibilité de développer l’énergie éolienne au Nord-du-Québec et le Nunavik sur les territoires non desservis par Hydro-Québec.

    Actuellement, l’industrie génère plus de 5 mille emplois au Québec, dont mille 200 en Gaspésie et la MRC de la Matanie.

     

     

    PARTAGER
    Article précédentÀ COUPER LE SOUFFLE
    Article suivantUNE CIMENTERIE PLUS ÉCOLOGIQUE
    Radio Gaspésie est la station numéro 1 de la pointe gaspésienne. Notre équipe est composée de 17 employés. Radio Gaspésie est une entreprise d'économie sociale. Par sa nature et ses activités, Radio Gaspésie est un acteur important du développement régional durable. Radio Gaspésie offre un service de l’information avec 3 journalistes et des pigistes pour couvrir la Côte-de-Gaspé et le Rocher-Percé. Nous sommes le reflet de la culture locale et régionale. Nous sommes le partenaire média de toutes les manifestations culturelles et sportives sur notre territoire.