APPUI IMPORTANT AUX RÉGIONS

    34

    Plus d’une centaine de personnalités québécoises appuie la coalition « Touche pas à mes régions » dans ses démarches pour forcer le gouvernement Couillard à revoir ses positions envers les régions du Québec.
    Des représentants provenant des milieux artistiques, des affaires et politiques accusent le gouvernement de priver les régions de leur levier de développement économique, social et culturel avec ses décisions.

    D’anciens ministres régionaux comme Rémi Trudel et Nathalie Normandeau, l’avocat Guy Bertrand, ainsi que des personnalités artistiques comme Gilles Vigneault et Laurence Jalbert qualifient les actions des libéraux de démarche de centralisation sans précédent qui prive les régions de leurs pouvoirs décisionnels.
    Le co porte-parole de la coalition Touche pas à mes régions et maire de Senneterre en Abitibi-Témiscamingue, Jean-Maurice Matte, n’est pas surpris de l’ampleur que prend le mouvement.


    Jean-Maurice Matte explique que cette mobilisation vient faire contrepoids aux décisions imposées par Québec envers les régions et espère que cela mènera à un dialogue.


    Entre-temps, les personnalités demandent que soient entendues les régions dans le cadre des auditions du projet de loi 28 qui concerne la mise en œuvre de dispositions pour atteindre l’équilibre budgétaire, qui viennent toucher les régions du Québec.

    PARTAGER
    Article précédentNOUVELLE COOPÉRATIVE
    Article suivantFEMMES PLUS TOUCHÉES
    Radio Gaspésie est la station numéro 1 de la pointe gaspésienne. Notre équipe est composée de 17 employés. Radio Gaspésie est une entreprise d'économie sociale. Par sa nature et ses activités, Radio Gaspésie est un acteur important du développement régional durable. Radio Gaspésie offre un service de l’information avec 3 journalistes et des pigistes pour couvrir la Côte-de-Gaspé et le Rocher-Percé. Nous sommes le reflet de la culture locale et régionale. Nous sommes le partenaire média de toutes les manifestations culturelles et sportives sur notre territoire.