APPEL D’INTÉRÊT POUR LE RAIL GASPÉSIEN

    33

    rail

    Le député de Bonaventure affirme que la Société de chemin de fer de la Gaspésie doit conserver la gestion des opérations.
    C’est de cette façon que réagit Sylvain Roy à l’appel d’intérêt pour la gestion, l’exploitation et l’entretien du chemin de fer lancé par le ministère des Transports.
    C’est la Société de chemin de fer de la Gaspésie qui est l’actuel gestionnaire. La société est administrée par les élus des 4 MRC où passe le rail gaspésien. Au ministère des Transports, on confirme que cette démarche a pour but de recevoir des propositions et discuter avec des prestataires de services ferroviaires qui auraient de l’intérêt à devenir opérateur du rail gaspésien.
    La perte de gestion des opérations par la Société au profit d’une entreprise privée constituerait un autre coup dur pour la région, selon Sylvain Roy. Après la disparition de la CRÉ et la baisse de financement des MRC, il s’agirait pour le député péquiste d’une nouvelle perte de gouvernance régionale :


    Pour Sylvain Roy, il y a danger de privatisation du rail. Le député y voit plusieurs enjeux importants :


    L’appel d’intérêt a été lancé par le ministère des Transports le 30 juin et les entreprises ou organismes ont jusqu’au 21 août pour y répondre.