ALUMINIUM DANS LES ÉOLIENNES

    32

    Les transformateurs de l’aluminium du Québec regardent la possibilité de produire des composantes éoliennes.

    D’ailleurs, une quinzaine de représentants du réseau Trans Al ont rencontré la semaine dernière à Gaspé ceux du TechnoCentre et du Créneau éolien ACCORD.

    La visite de la délégation avait pour but d’identifier les opportunités et de visualiser les possibilités d’augmenter l’intégration de composantes en aluminium dans les éoliennes.

    Le directeur du réseau Trans Al, Jean François Pouliot, affirme que les transformateurs d’aluminium cherchent d’autres avenues en raison de la baisse de la demande de l’aluminium sur les marchés.

     

    Pour le directeur du TechnoCentre éolien, Frédéric Côté, il y a déjà certaines composantes en aluminium dans les éoliennes qui proviennent de l’extérieur et qui pourraient surement être fabriquées au Québec. Il y a aussi d’autres possibilités.

     

    Le réseau Trans Al regroupe 189 membres PME dans la production et transformation de l’aluminium, ce qui génère plus de 1,2 milliard de dollars en chiffre d’affaires. Plus de 9000 emplois au Québec sont reliés à ce secteur d’activité.