AIDE POUR SE NOURRIR

    44
    Photo: Archive.

    Les besoins en aide alimentaire ont augmenté de 103% en Gaspésie et aux Îles-de-la-Madeleine depuis 2007.

    C’est ce qu’affirme la Table de concertation en sécurité alimentaire en précisant que 6% de la population régionale fait appel en ce moment à différents organismes pour se nourrir.

    Le constat est inquiétant selon le président de l’organisme, Jacques Roy, lorsque l’on regarde le nombre de personnes qui ont utilisé les différents services de dépannage alimentaire.

    Ces chiffres n’incluent pas les paniers de Noël remis aux familles en décembre.
    Jacques Roy affirme aussi que la clientèle a changé et concerne maintenant plusieurs sphères de la population.

    B

    La Table de concertation en sécurité alimentaire explique que la situation économique dans la région est responsable de cette augmentation de demande d’aide alimentaire.

    Il en coûte aussi de plus en plus cher pour la population à faible revenu pour se loger en plus des tarifs pour l’électricité, ce qui laisse peu d’argent pour s’alimenter.

    Selon Jacques Roy, les mesures d’austérité du gouvernement Couillard laissent présager le pire dans les prochains mois. Il croit que la situation va se détériorer. Il interpelle le ministre régional Jean D’Amour pour que son gouvernement intervienne.

    La Table de concertation en sécurité alimentaire estime à 1,1 million de dollars l’argent nécessaire pour que les organismes du territoire répondent adéquatement aux demandes d’aide alimentaire de la population.

    Journaliste : Richard O’Leary