Pourquoi encore des analyses sur le rail

115

Vendredi à l’émission O’Leary le midi, on se demandait pourquoi le gouvernement n’a-t-il pas encore annoncé la réfection du rail en Gaspésie.

En décembre dernier, Québec se disait prêt à investir 50 millions entre Matapédia et New Carlisle pour le retour de train de passagers et de marchandise.

Les élus ont demandé de plutôt de prioriser seulement le train de marchandises jusqu’à Gaspé.

Québec répond depuis ce temps que de nouvelles analyses doivent être réalisées afin de déterminer les travaux à effectuer et les coûts pour amener un train de marchandises jusqu’à Gaspé.

Le gouvernement aurait utilisé les données fournies par la Société du chemin de fer de la Gaspésie pour prendre une décision, lorsqu’il voulait annoncer la réfection entre Matapédia et New Carlisle pour les marchandises et les passagers.

Pourquoi d’autres analyses seraient nécessaires alors que Québec était prêt à utiliser les informations existantes pour son annonce en décembre?

Nous avons parlé au ministre responsable de la région, Sébastien Proulx.

 

Le directeur de la Société de chemin de fer de la Gaspésie, Luc Levesque, explique que le ministère des Transports possède les informations et affirme qu’il est déjà tard pour des travaux cet été.

 

Le maire de Gaspé, Daniel Côté, dénonce l’attitude de Québec qui justifie les retards en raison d’études à effectuer, alors qu’elles existent déjà et qu’il les a déjà utilisées pour évaluer les coûts d’une partie du tronçon.

LAISSER UN COMMENTAIRE