Il y a 60 ans avait lieu la grève à la Gaspé Copper Mines

416

Il y a 60 ans, Murdochville était frappée par l’une des plus importantes grèves ouvrières au Québec.

Les 1000 travailleurs de la Gaspé Copper Mines, filiale de Noranda, entamaient le 10 mars 1957 un débrayage dans le but de faire reconnaitre leur syndicat, les Métallos.

Cette grève illégale, qui a duré 7 mois, a été un tournant dans l’histoire du Québec sur le mouvement ouvrier et les relations de travail. Murdochville, qui comptait à l’époque environ 2 500 personnes, aura été la scène d’affrontements  entre les travailleurs, des briseurs de grève embauchés par l’entreprise et les policiers.

L’historien, Jean-Marie Thibeault, affirme que la demande d’accréditation déposée à l’époque, qui tardait à être acceptée, et le congédiement du président du syndicat, ont provoqué des tensions qui ont mené au conflit.

 

Jean-Marie Thibeault explique que la situation a ensuite dégénéré faisant place à des altercations violentes et causant même la mort de deux grévistes.

 

En août, une grande marche, impliquant 500 grévistes,  a aussi été organisée à Murdochville avec la participation de Pierre Élliott Trudeau, ainsi que les syndicalistes Michel Chartrand, Louis Laberge et Jean Marchand.

Les travailleurs ont finalement perdu leur combat et la grève a pris  fin en octobre 1957.

Ce conflit aura quand même permis de faire avancer la cause des travailleurs, quelques années plus tard, avec des modifications apportées à la loi pour les activités syndicales.

Les travailleurs affiliés au syndicat des Métallos obtiendront finalement leur accréditation 8 ans plus tard en 1965.

Écoutez les entrevues réalisées lors de l’émission O’Leary le midi.

LAISSER UN COMMENTAIRE