UNE DÉCISION RISQUÉE?

31

Les récentes constatations du commissaire aux langues officielles prouvent à Philip Toone que le Centre de sauvetage de Québec doit demeurer ouvert.

Dans un rapport préliminaire d’enquête dévoilé la semaine dernière, le commissaire Graham Fraser note que malgré l’engagement en 2008 de la Garde côtière d’assurer en tout temps des services bilingues à bord de ses navires, de nouvelles plaintes ont été déposées en mars 2013.

Pour le député néodémocrate, il s’agit de graves lacunes qui peuvent mettre la vie des pêcheurs et des plaisanciers en danger.

Le député rappelle que le gouvernement conservateur souhaite toujours fermer le Centre de sauvetage de Québec pour transférer les activités à Halifax et Trenton.

Philip Toone explique que cette décision viendrait empirer la situation linguistique à la Garde côtière :

 

Philip Toone affirme que le gouvernement Harper fait preuve d’entêtement dans ce dossier et que le NPD continuera à mettre de la pression à la Chambre des communes.