Tugliq demande une licence pour exporter son gaz liquéfié

702

L’entreprise Tugliq a déposé une demande de licence d’exportation à l’Office national de l’énergie (ONÉ) pour expédier le gaz qui pourrait être exploité dans le projet Bourque.

Une étape de plus est franchie pour Tugliq qui avait choisi, en novembre dernier, le port de Sandy Beach à Gaspé pour installer son usine flottante de liquéfaction et son port d’exportation de gaz naturel.

Le maire de Gaspé appuie ce projet qui s’inscrit dans le développement de la zone industrialo portuaire de la ville, mais il entend suivre ce dossier-là de près:

 

Daniel Côté n’est pas surpris que Tugliq ait pris l’initiative de cette demande de licence, en partie parce que les processus de l’ONÉ peuvent être très longs:

 

Pour le maire, la principale raison d’être de ce projet reste l’alimentation du Grand Nord québécois en gaz naturel et l’approvisionnement des entreprises et institutions de Gaspé.

 

Ce projet réalisé en partenariat avec Pétrolia est évalué entre 500 et 600 millions de dollars. Il pourrait créer au moins 200 emplois dans la Côte-de-Gaspé.

Au moment de passer en onde, aucun représentant de Tugliq n’était disponible, mais nous allons en savoir davantage avec Laurent Abbatiello, le vice-président principal de l’entreprise d’ici la fin de l’après-midi.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE