SYLVAIN ROY EST PEU CONVAINCU DU CHOIX DU NOUVEAU MINISTRE DES FÔRETS

102

Sylvain Roy est pessimiste devant la nomination d’un nouvel interlocuteur au ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs.

Le député de Bonaventure craint que le remplacement de Laurent Lessard par Luc Blanchette ne fasse entrer le ministère dans une période d’immobilisme.

Le député péquiste dénonçait déjà le manque de planification du gouvernement au sein de ce ministère extrêmement important pour la Gaspésie et pour l’ensemble du Québec.

Il rappelle que la forêt procure de l’emploi à 60 000 travailleurs et génère des retombées économiques s’élevant à 17 milliards de dollars.

L’enjeu le plus important, dit-il, se situe sur la question de l’accord du bois d’œuvre qui arrive à échéance.

Le ministre Blanchette devra se saisir rapidement du dossier puisqu’une crise potentielle se dessine pour le mois de novembre dans le secteur du bois d’œuvre, souligne Sylvain Roy, qui est d’ailleurs porte-parole de l’opposition officielle en matière de Forêts, Faune et Parcs.

Sylvain Roy n’est guère plus optimiste pour le ministère des Transports qui voit arriver Laurent Lessard du ministère des Forêts.

Le député de Bonaventure entend interpeller le ministre Lessard sur le financement du rail gaspésien.