Des soins de santé demandés via les médias

182

Le député de Gaspé trouve déplorable que des citoyens doivent utiliser les médias pour obtenir des soins de santé dans la région.

Gaétan Lelièvre réagit au cas d’Yvette Lamarre, de Gaspé, qui devra recevoir des traitements d’hémodialyse prochainement et qui refuse de se rendre à Rimouski pour les obtenir. La femme de 85 ans était dans les médias nationaux, mercredi, pour faire part de sa détresse. En raison de son état de santé, elle ne désirait pas accorder d’entrevues pour l’instant.

Mme Lamarre menace de se laisser mourir au lieu d’effectuer les nombreux trajets aller-retour, qui représentent plus de 25 heures de route par semaine.

Yvette Lamarre est la troisième personne en Gaspésie à demander, par la voix des médias, des traitements d’hémodialyse dans sa localité. L’été dernier, Cyrille Gibeault, de Sainte-Anne-des-Monts, avait aussi menacé de cesser ses traitements à Rimouski. Il a par la suite reçu des équipements à domicile. Pour sa part, Jean Lapointe, de Gaspé, contacte lui aussi les médias depuis juin 2015 pour demander des améliorations de service près de chez lui.

Gaétan Lelièvre trouve inconcevable que pour recevoir des soins, ces citoyens doivent avoir recours aux médias.

Le ministre de la Santé, Gaétan Barette, est intervenu mercredi afin de répondre au cas d’Yvette Lamarre. Il a annoncé que depuis décembre, un projet d’unité mobile est à l’étude pour desservir la Gaspésie.

Gaétan Lelièvre trouve toutefois le discours que tient le ministre incohérent, surtout qu’au Centre intégré de santé et de services sociaux, on affirmait l’automne dernier que les distances étaient trop grandes pour implanter un tel service.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE