Simulation d’écrasement d’avion : Gaspé passe le test

593

La Ville de Gaspé et le Centre intégré de santé et de services sociaux de la Gaspésie se disent prêts à intervenir efficacement advenant un écrasement d’avion à l’aéroport Michel-Pouliot.

 

C’est ce qui ressort du bilan de la simulation tenue mercredi dernier, mettant en scène un avion qui s’écrasait en bout de piste.

Environ 75 personnes provenant de différents secteurs comme la prévention des incendies, celui de la santé, du service ambulancier ainsi que des figurants ont pris par a cette vaste opération dans le but de tester les plans de mesures d’urgence en place.

Les interventions doivent se faire rapidement et dans l’ordre pour  sécuriser les lieux de la tragédie et ensuite transporter rapidement les blessés en milieu hospitalier.

Le directeur de l’aéroport de Gaspé, Dave Ste-Croix, explique que malgré quelques petits ajustements, les mesures mises en place permettent de faire face à tel événement.

 

Le Centre intégré de santé et services sociaux devait aussi tester son plan d’urgence dans des situations qui implique une arrivée massive de blessés à l’Hôtel Dieu de Gaspé.

Pour le coordonnateur à la sécurité et aux mesures d’urgence, Alain Vézina, un écrasement d’avion provoque une mobilisation sans précédent sous le code d’intervention orange, ce qui très rare.

 

Transport Canada   oblige que soit effectuée une simulation du genre au 4 ans aux exploitants d’aéroports pour se conformer aux normes de sécurité.

LAISSER UN COMMENTAIRE