Sébastien Proulx est choqué par l’enquête sur l’embauche de Damien Arsenault

105

Sébastien Proulx se dit choqué par l’ouverture d’une enquête du commissaire à l’éthique au sujet de l’embauche dans son équipe de l’ex-député libéral Damien Arsenault.

L’enquête du commissaire à l’éthique et à la déontologie touchera l’embauche de 3 autres personnes qui se sont déniché du emploi comme conseiller politique régional, après avoir porté les couleurs du Parti libéral du Québec aux dernières élections. L’enquête a été ouverte le 14 février.

Le ministre responsable de la région gaspésienne a maintenu Damien Arsenault dans ses fonctions, lorsqu’il a pris la relève de Jean D’Amour, en janvier 2016.

Sébastien Proulx reconnaît, par ailleurs, que le processus d’embauche de son conseiller s’est fait sans affichage.

 

Le ministre Proulx se défend que son parti érige en système l’embauche de candidats libéraux défaits.

 

C’est l’opposition officielle qui a réclamé du commissaire qu’il se penche sur la question. Comme le prévoit le Code d’éthique et de déontologie des membres de l’Assemblée nationale, le commissaire procède à huis clos.

LAISSER UN COMMENTAIRE