Les restaurateurs gaspésiens font face à de nombreux défis

193

Les restaurateurs  gaspésiens rencontrent de nombreux défis, comparativement à ceux qui sont dans des régions plus urbaines.

C’est le portrait que trace l’Association des restaurateurs du Québec, qui était de passage à Gaspé mardi dans le cadre du Salon ARQ Contacts.

En Gaspésie et aux Îles, on compte 345 établissements qui génèrent des ventes de 120 millions de dollars annuellement.

Malgré qu’il s’agisse d’un moteur économique important, le vice-président des Affaires publiques à l’ARQ, François Meunier, explique que les restaurateurs font face à plusieurs problèmes, dont  une faible clientèle régulière.

 

Les dépenses reliées à l’approvisionnement sont aussi un enjeu pour les restaurateurs.  Selon François Meunier, les coûts de transport sont plus importants en Gaspésie à cause des grandes distances à parcourir pour les fournisseurs.

Le manque de main-d’œuvre est aussi préoccupant dans la région, en raison de la situation démographique.

Le milieu de la restauration procure de l’emploi à plus de 2000 personnes en Gaspésie et aux Îles.

LAISSER UN COMMENTAIRE