RÉACTIONS À L’OMC

37

Les chasseurs de phoque des Îles ne sont pas surpris de la décision de l’Organisation mondiale du commerce.

Bien que déçu, le président de l’Association des chasseurs de phoque des Îles, Denis Longuépée ne s’en déclare pas étonné :

 

L’OMC invoque la clause de moralité publique pour valider la légalité de l’interdit commercial européen sur les produits du phoque, sous prétexte que la chasse est cruelle.

Qualifiant cette analyse de ridicule, le directeur de l’association des chasseurs de phoque des Îles, Gil Thériault, croit qu’elle ouvre la porte aux exagérations de toutes sortes :

 

Le Canada a déjà annoncé qu’il en appellera de la décision de l’OMC. L’adjointe au ministre des Pêcheries du Québec, Jeanine Richard, croit que cette décision sera infirmée.

 

L’Industrie du phoque fait travailler près de 900 personnes aux Île-de-la-Madeleine.